Publications

  • Normes parasismiques (Eurocode 8) – Détermination des classes de sols par Vs30

    17 mars 2023

    En Belgique, la nécessité de réaliser une étude sismique est définie par la classe de sol (figure 1) et la zone d’aléa sismique (figure 2), en fonction de la classe du bâtiment (projet de construction). Ces mêmes paramètres sont également à prendre en compte lors du dimensionnement.

    Figure 1 – Synthèse basée sur l’Eurocode 8, la norme NBN EN 1998-1 et Les Dossiers du CSTC 2016/3.2
    Figure 2 – Zone d’aléa sismique

    Le Bureau Conseil en Géologie réalise différents types de mesures sismiques, choisis selon vos besoins, afin de déterminer les classes de sol d’un site (figure 3). Ces méthodes sismiques permettent de définir, entre autres, la Vs30. Cette dernière correspond à la valeur recommandée pour la détermination de la classe d’un sol suivant l’Eurocode 8.

    Figure 3 – Mesures sismiques réalisées par BCG

    Les sondages MASW ou MAM offrent la plus grande flexibilité en terme de mise en œuvre. Il est ainsi possible de réaliser une zonation des classes de sol sur de grands espaces par le biais de ces méthodes. La figure 4 ci-dessous se base sur 12 sondages MAM dispersés le site d’étude.

    Figure 4 – Carte des classes de sol par Vs30 (Eurocode 8)

    Cette cartographie a permis à nos clients d’adapter leurs fondations selon la zone et la classe de sol correspondante, de sorte à respecter les normes mises en avant par l’Eurocode 8.

    À titre informatif, veuillez retrouver ci-dessous un extrait de la réponse (23/07/21) de Mr. Borsus W. à la question (07/07/21) de Desquesnes F. concernant le risque d’aléa sismique en Wallonie :

    « L’usage circonstancié de l’Eurocode 8 reste donc de la responsabilité et du jugement de l’ingénieur et de l’architecte qui doivent, notamment, tenir compte de la destination du bien en projet (occupation) et de son environnement.

    Mes services, lorsqu’ils sont interrogés relativement au risque sismique, renvoient donc les auteurs de projet à la nécessité du respect de l’Eurocode-8 en Wallonie. … »

  • BCG de la tête aux pieds, de nouvelles vestes rutilantes pour des chantiers en toute élégance !

    23 février 2023

    Chez BCG, nous sommes fiers de notre équipe et de l’expertise que nous apportons à nos clients. C’est pourquoi nous sommes ravis d’annoncer l’arrivée de notre nouvelle collection de vêtements de terrain aux couleurs de notre entreprise ! Nos vestes et polaires ont été soigneusement sélectionnées pour garantir confort et durabilité que ce soit sur les chantiers ou au bureau. Dès à présent, nous les endossons dans le but constant de fournir des solutions géologiques de qualité à nos clients.

    Merci à Perfecty-Namur (fournisseur) et à 4D (impression) pour leur diligence et leur professionnalisme.

    Photo d'équipe, mise en avant des nouvelles vestes et polaires de terrain

    BCG, l’expertise, le pragmatisme et l’originalité au service de vos projets.

  • Notre équipe s’agrandit

    13 février 2023

    Pour épauler et faire face à la croissance de notre pôle hydrogéologie, Justine nous a rejoints depuis ce début d’année 2023. Détentrice d’un master en géologie (ULB), Justine possède également une licence professionnelle en tant que journaliste d’images et de sons.

    Ses fonctions l’amèneront, entre autres, à réaliser et interpréter des pompages d’essais et essais de traçage, à paramétrer et utiliser des modèles mathématiques, à suivre des forages de reconnaissance ou de production et à définir les zones de prévention autour de prises d’eau.

    Bienvenue parmi nous pour cette nouvelle aventure!

    BCG, l’expertise, le pragmatisme et l’originalité au service de vos projets.

  • Le Bureau Conseil en Géologie vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2023 !

    1 janvier 2023

    Ensemble, entamons cette année qui sera marquée par de nouvelles opportunités et jalonnée de défis stimulants. Fort de sa vision, BCG se tient à vos côtés, animé d’une grande passion et de la volonté de vous accompagner dans vos projets futurs.

    Photo d'équipe

    BCG, l’expertise, le pragmatisme et l’originalité au service de vos projets.

  • Suivi d’un chantier de confortement de paroi

    12 décembre 2022

    Étude de paroi réalisée sur site quelques mois auparavant. Place aux travaux de confortement et à leur supervision.

    Dans ce cas-ci, l’analyse de paroi consiste en l’énumération des potentielles chutes de blocs au niveau des parois rocheuses. En vue des travaux de sécurisation à entreprendre, une carte des différentes zones de risques est également constituée.

  • Des nouvelles… (enfin)

    7 novembre 2022

    Les choses ont bien évolué depuis notre dernier post.

    Caroline a rejoint l’équipe en janvier 2020. Nous étions à la recherche de la perle pour s’occuper des tâches administratives : nous l’avons trouvée.

    Jonas est arrivé en janvier 2021. Géographe de formation, Jonas traite plus particulièrement les études hydrologiques, notamment dans le cadre de la circulaire Borsus du 23 décembre 2021.

    Cyril a intégré l’équipe en septembre 2021, à l’occasion de deux beaux chantiers de prospection pour un producteur d’eau. En tant que géologue, Cyril vient compléter le département géophysique.

    … BCG continue à grandir et à se développer.

  • Bienvenue à Théo Bouvart

    4 mai 2019

    Mars 2018 : Théo réalise son stage de 2nde master (1 mois) chez BCG.  Il laisse une impression plus que positive.

    Mars 2019 : surcroît de travail, missions à l’étranger, … De son côté, Théo est diplômé depuis juin et est libre.  Il intègre l’équipe, en CDD pendant un mois et maintenant en CDI.

    Bienvenue au sein de l’équipe et en route pour de grandes aventures.

  • Prospection géophysique d’un pierrier au Parc naturel régional Normandie-Maine

    30 janvier 2018

    Qu’y a-t-il sous les pierriers ? Quelle est leur épaisseur, de quoi sont-ils constitués ?

    Imagerie électrique sur un pierrier
    Imagerie électrique sur un pierrier pour en connaître les extensions verticale et horizontale

    Pour répondre à ces questions, BCG réalise une prospection géophysique sur un pierrier d’Ecouves : profils électriques (mesure de la résistance des roches au passage d’un courant), profils sismiques (mesure de la vitesse de propagation des ondes) et profils radar sont des techniques mises en œuvre.

    Résultats en attente…

  • Géophysique en paroi

    15 juin 2017

    La géophysique ne s’applique pas qu’au sol…

    Recherche de la position de l’interface rocheuse dans un effondrement de paroi : utilisation de la sismique réfraction.

    Sismique réfraction en paroi
    Prospection sismique en paroi

    L’interprétation de sondages en sismique réfraction réalisés sur le front de la paroi permet de caractériser les couches de terrain. La profondeur du rocher sain peut ainsi être connue avec précision. La longueur minimale des ancrages à mettre en place est donc plus facilement déterminée.

  • Détection d’anciens puits de mine grâce à l’imagerie électrique

    30 mars 2017

    En de nombreux endroits, le sous-sol a été exploité pour ses ressources variées : charbon, fer, cuivre, phosphate, pierres de sable, … Dans certains cas, les puits d’accès ou les galeries sont répertoriées ou cartographiées. Mais dans nombre de situations, leurs positions sont imprécises ; voire même, leur existence inconnue.

    Ces stigmates d’une activité plus ou moins lointaine représentent un risque réel lors de la construction de nouveaux immeubles ou de nouvelles infrastructures.  Les localiser et les caractériser permettra donc d’élaborer les nouveaux projets en toute sérénité.

    Les prospections géophysiques apportent leur aide précieuse dans cette recherche.  Parmi elles, l’imagerie électrique est particulièrement efficace et adaptée à cette problématique.

    Prospection tomographique
    Prospection tomographique

    Les lithologies constituant le sol et le sous-sol sont caractérisées par une gamme de résistivité qui leur est propre.  La résistivité varie dans un large domaine en fonction de différents paramètres tels que la saturation en eau, la teneur en argiles ou encore la minéralisation, la présence de vides,… Le principe de l’imagerie (ou tomographie) électrique consiste à mesurer la résistivité des terrains en différentes positions et profondeurs, par le biais d’une série d’électrodes, et ensuite, par une méthode d’inversion des données, de tracer une coupe bidimensionnelle des terrains investigués.

    Dans le cadre de l’obtention d’un permis de bâtir, il était impératif de définir précisément la zone non aedificandi autour d’un ancien puits de mine. La réalisation conjointe de trois coupes en imagerie électrique (localisation précise du puits) et d’essais CPT (paramètres mécaniques des sols) a permis de définir cette zone non aedificandi et donc d’implanter la nouvelle construction hors de l’emprise de ce puits.